• Charlot, par Forest

    Dans la même veine d'humour loufoque que le Copirit (voir page en cliquant ICI...), Forest avait proposé dans Vaillant, mais avant le Copirit, une série de 16 gags en une planche de Charlot !

    Du numéro 363 du 27 avril 1952 au numéro 391 du 9 novembre 1952, et dans un esprit graphique identique à celui des 9 premières planches du Copirit, sur un scénario complètement délirant mais dont Forest n'était pas l'auteur, les lecteurs eurent droit à 16 pages échevelées de situations survitaminées avec Charlot... Seules 16 planches furent publiées, sans que l'on puisse affirmer si c'est le scénario qui a déplu ou si l'utilisation du personnage de Charlot était en cause.

    Le Copirit, par Forest

    Remarquez combien le cowboy de Charlot ainsi que le format de la planche sont proches de celui du Copirit pour son premier tour de 9 planches : ils ne sont séparés que de moins de 6 mois...

    Alors que Forest ne travaille plus pour Vaillant, il reprend Charlot pour deux magazines, Pschitt Aventure et Jeunesse Joyeuse, à raison de récits en 8 ou 9 planches, entre 1955 et 1961. Ces récits furent repris en albums souples pour la Société Parisienne d'Edition (SPE), les fascicules étaient alors chapitrés à raison de 5 récits chacun.

    Voici ci-dessous les 11 fascicules brochés de la SPE des aventures de Charlot par Forest, sur scénarios de Montaubert (mais retravaillés par Forest) :

    Le Copirit, par Forest

    A ces onze albums, on rajoutera un numéro spécial daté d'octobre 1958 de Jeunesse Joyeuse comportant un récit en 19 planches non repris en album SPE : Charlot et l'île aux émeraudes.

    Le trait souple et dynamique de Forest, allié à des péripéties empruntent de loufoquerie et d'onirisme, font de ces pages une lecture agréable qui mériteraient bien une intégrale en un ou deux volumes.

    Appel donc à toutes contributions qui conduiraient à pouvoir réunir en albums ces récits jamais repris depuis la fin des années 1950...

    Charlot, par Forest