• Godard - Tim et Anthime

    Christian Godard a eu une carrière prolifique, tant de scénariste que de dessinateur. Je vais m’intéresser ici à ses réalisations en tant qu'auteur complet, dessinateur et scénariste, à partir de la fin des années 1950 et tout au long des années 1960.

    Il s'agit d'une sorte d'âge d'or de la BD "classique", où les récits évoluent de la pure tradition d'aventures comiques vers celles plus parodiques et sarcastiques avec le point culminant de la participation de Godard pour le magazine Pilote de la grande époque.

    C'est à la fin des années 1950 que le trait de Godard s'affirme et acquiert selon moi une maturité qui ira ensuite en s'affirmant et en évoluant. Comme tous les auteurs de cette époque, c'est dans les pages des magazines BD que l'on trouve nombre de personnages, récits, aventures, inédits en albums...

     Tim et Anthime.

    Christian GodardEntre 1957 et 1958, le trait de Christian Godard s'affirme et prend toute sa dimension avec deux personnages, Tim et Anthime, "deux bons amis", qui connurent plusieurs aventures.

    D'abord parues dans le magazine IMA, certaines furent reprises dans le journal Tintin en 1966 pour deux titres : Le secret de l'hippocampe et Chauve-qui-peut !

    Un seul album a existé aux éditions bédéscope en 1983 reprenant Le secret de l'hippocampe (17,5 pl.) suivi du récit Poison à foison (17,5 pl. également). Un deuxième titre était annoncé, Chauve-qui-peut, mais n'est jamais paru.

    Parus dans le magazine IMA, on dénombre 8 récits dont le dernier, commencé dans IMA, se terminera dans L'Intrépide en 1959. Voici la bibliographie de ces deux personnages :

    1. Le baigneur baladeur, 30 pl. n°97 à 107 (oct. à déc. 1957)
    2. Le génie de Verteboue, 36 pl. n° 108 à 119 (déc.1957 à mars 1958)
    3. Le royaume des sans-visages, 36 pl. n°120 à 131 (mars à juin 1958)
    4. L'hippocampe noir, 18 pl. n°132 à 143 (juin à juillet 1958)
    5. Chauve qui peut, 18 pl. n°138 à 143 (juillet à sept. 1958)
    6. Poison à foison, 18 pl. n°144 à 149 (sept. à nov. 1958)
    7. Schprountz égale shwmurtz, 18 pl. n°150 à 155 (nov. à déc. 1958)
    8. Ca carbure dur, 3 pl. au n° 156, récit repris et terminé dans l'Intrépide (n°486 à 496 - fév. à avril 1959)

     

    Ci-dessous l'album bédescope qui reprit deux récits, les numéros 4 et 6, un ouvrage qui n'eut pas de suite malgré l'annonce faite en quatrième de couverture...

    Les inédits de GodardLes inédits de Godard

     

    Chauve-qui-peut, le titre annoncé à paraître au verso, constituerait donc la continuation d'un album inédit annoncé et une possibilité d'autres inédits, poursuivant l'album initié il y a maintenant bien des années, et resté orphelin...